top of page

Tofu again :)

In my French course a few days ago, we were given the task of describing a favourite dish that represents a "plaisir miniscule". I built on an earlier blog (錢大昕《豆腐》“Tofu” by Qian Daxin https://www.rachelleslab.com/post/tofu-by-qian-daxin) and elaborated on it a bit further for this exercise. And now, after a Sunday morning that witnessed the birth of my first piece of homemade tofu in France, it seems fitting to share the new tribute to tofu!



Une pureté au fond de la mémoire


冰雪心腸原不俗,

酸鹹滋味任相

« Glacé, neigeux au cœur, il est une telle merveille ;

Aigre, salé au goût, il s’y adapte pareil. »


Voilà deux lignes d’un poème composé par l’érudit chinois Qian Daxin au XVIIIe siècle en savourant le cube de jade délicat qui s’appelle tofu. En effet, quel que soit le plat, il n’hésite pas à se revêtir des goûts d’autres ingrédients et assaisonnements, mais il garde toujours la pureté de son cœur. Dans un plat léger, il se marie naturellement avec d’autres ingrédients doux en harmonie parfaite. Dans un plat salé ou piquant, au milieu d’épices explosives qui prennent d’assaut les papilles gustatives, sa tendresse et sa pureté donnent une caresse apaisante, bienvenue au palais.


Mais enfin, la solution la plus simple est souvent la meilleure. Parmi les innombrables plats de tofu, peu peuvent se comparer à la soupe au tofu et la moutarde de Chine. Tout est là dans son nom : du tofu, quelques feuilles de moutarde de Chine et de l’eau. Incroyablement simple. Et c’est ce qui rend son charme un mystère, un rêve parfumé d’une senteur presque imperceptible mais indéniable de soja.


Le plat est toujours meilleur chez une tante ou chez la grand-mère à la campagne, où du lait de soja est pressé à partir d’un tas de petites perles légèrement brillantes. Peu de temps après, un feu s’allume pour faire bouillir le nectar virginal dans un wok immense. Tout l’espace baigne dans une fine brume de fumée qui infuse le lait d’un souffle de bois brûlant.


La soupe n’est jamais meilleure ailleurs. Mais il semble impossible de réfréner l’envie de reproduire ce goût, tout en réfléchissant à ce qui manque. C’est une poursuite de nos racines, un rappel de la pureté brute qui ne fait plus partie de notre vie, une nostalgie obsédante du panache de fumée au pied d’une colline couverte de verdure.


 

Copyright Declaration*:


The texts and images used on the website of Rachelle's Lab are either from the public domain (e.g. Wikipedia), databases with open data licences (e.g. Shuhua diancang ziliao jiansuo xitong 書畫典藏資料檢索系統, National Palace Museum, Taipei), online libraries that permit reasonable use (e.g. ctext.org), or original work created for this website.


Although fair use of the website for private non-profit purposes is permitted, please note that the website of Rachelle's Lab and its content (including but not limited to translations, blog posts, images, videos, etc.) are protected under international copyright law. If you want to republish, distribute, or make derivative work based on the website content, please contact me, the copyright owner, to get written permission first and make sure to link to the corresponding page when you use it.


版權聲明:


本站所使用的圖片,皆出自公有領域(如維基)、開放數據庫(如臺北故宮博物院書畫典藏資料檢索系統)、允許合理引用的在線圖書館(如中國哲學電子化計劃)及本人創作。本站允許對網站內容進行個人的、非營利性質的合理使用。但請注意,本站及其內容(包括但不限於翻譯、博文、圖像、視頻等)受國際版權法保護。如需基於博客內容進行出版、傳播、製作衍生作品等,請務必先徵求作者(本人)書面許可,并在使用時附上本站鏈接,註明出處。


*Read more about copyright and permission here.


0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page